Top
Tour du monde : mon histoire

J’ai décidé de partir faire le tour du monde

Cela fait maintenant 8 mois que je suis partie en tour du monde. 8 mois que mon cœur vibre tous les jours, que mon corps se sent à la juste place. 8 mois que je vis ma meilleure vie et que j’ai choisi d’être heureuse…Mais tout ça n’est pas le fruit du hasard, je n’ai pas eu de la chance. Je l’ai choisi.

Mon expérience de tour du monde

Tour du monde : un vieux rêve

Faire le tour du monde a toujours été un vieux rêve. Je me suis toujours dit « Un jour, je partirai faire le tour du monde ». Et puis le temps passe.. Non pas que je me considère comme une vieille 😅, mais le temps passe et tu trouves toujours des excuses pour repousser le moment fatidique.

La plus grande de mes excuses était : je partirai quand j’aurais trouvé ma voie professionnelle et quand je serais stable financièrement… Sauf que la stabilité c’est pas trop mon truc et que trouver ma voie a été des plus compliqué…

Je te passe les détails mais en tant que multipotentielle, ce fut un long chemin avant de comprendre comment je fonctionnais…

Bref, tout ça pour dire que ce projet ou plutôt ce rêve s’éloignait petit à petit.

Et je pense qu’on a TOUS tendance à faire ça : éloigner nous-même nos propres rêves par des fausses excuses !

Partir ou ne pas partir en tour du monde ?

Après avoir tenté de créer 2 entreprises sans que cela m’épanouisse vraiment, je me retrouvais dans une impasse… J’avais debuté un vrai travail d’introspection pour tenter de comprendre pourquoi je ne rentrais dans aucun moule, pourquoi je me sentais si différente et si instable… Bref, je tentais d’apprivoiser ma multipotentialité.

Pendant ce joli voyage intérieur, j’apprends aussi beaucoup sur la vie, l’univers, l’intuition, je m’ouvre à d’autres champs des possibles… Et je comprends alors que TOUT PART DE SOI !

Oui, parfois tu restes accroché dans le mental, à vouloir trouver des solutions, peser le pour et le contre, être rationnel, te poser 10 000 questions… Mais finalement, la vie, l’univers ou je ne sais comment l’appeler, met toujours sur ta route les bonnes réponses…

Le déclic

Je comprends alors que cela fait des années que je me mets cette pression inconsciente de « tu réaliseras ton rêve, le jour où tu auras réussi ta voie professionnelle ».

Je ne m’etais pas rendu compte de la pression que ça représentait.. Finalement cela faisait plus de 5 ans que j’avais cette espece d’épée de Damoclès au-dessus la tête et avec le recul cela ne m’etonne pas que je n’avais pas trouvé ma voie à ce moment-là…

C’était beaucoup trop de pression pour y voir clair. J’ai compris à ce moment-là que je ne devais pas attendre pour vivre mes rêves car seul le présent existe.

Le passé n’existe plus et le futur n’existe pas encore, alors à quoi bon vivre dans le futur comme je le faisais ?

J’ai donc décidé de m’autoriser à vivre ce que je voulais vraiment et de me laisser guider par la vie. J’ai décidé de faire confiance à l’avenir et à ce qui pourrait m’arriver.

Et c’est à ce moment précis que j’ai décidé de réaliser mon rêve : partir en tout du monde.

(SPOILER ALERT : quelques semaines après, je trouvais une activité qui me permettrait de travailler pendant mon voyage : assistante web. Un mois après, je trouvais ma première cliente et je me versais mon premier vrai salaire. 5 ans que je ne mettais pas versais un vrai salaire et finalement, cette décision est venue tout débloquer. Comme quoi, les réponses ne sont pas toujours là où tu les cherches ! 😉)

Après la décision

Je ne te dis pas que je n’avais pas peur, que je ne continuais pas à me demander si je prenais la bonne décision ou pas, si je n’allais pas le regretter…
Mais au fond de moi je savais.Je savais que c’était le bon chemin.

Tu verras, c’est souvent comme ça. Malgré la peur il faut y aller. Malgré la peur, tu sais au fond que c’est un OUI !

La réaction des proches

Le chemin n’était bien sûr pas terminé.. Je devais encore convaincre mon conjoint, comme si j’étais sûre de moi 😂

Très bel exercice.

Je te passe les détails mais comme tu t’en doutes, j’ai réussi à le convaincre.

Puis, on a du l’annoncer à nos proches… Là non plus ce ne fut clairement pas un moment facile.

Entre ceux qui te balancent leurs propres peurs au visage : mais qu’allez-vous faire en rentrant ? Et le travail ? Mais financièrement ça va être compliqué !

Et puis ceux qui malgré eux te font culpabiliser de les « abandonner » et d’être si égoïste.. J’avoue que je ne m’attendais pas à de telles réactions.

J’avais toujours parler de mon rêve de partir, je pensais que mes proches l’avait integré depuis bien longtemps et que je ne recevrais que du soutien…

Ce jour là, je suis tombée de 42 étages… Ce fut la réaction la plus difficile à encaisser pour moi.

Mais avec le recul, je me rends compte que c’était une belle preuve d’amour. Sache que peu importe ce que te dise tes proches face à tes decisions, ce n’est que leur verité. Ce ne sont que leurs propres peurs, et c’est bien souvent le reflet de leur amour.

Penser à soi, ce n’est pas être égoïste

Ce jour là, j’ai aussi experimenté une nouvelle chose qui me servira par la suite… Penser à soi ce n’est pas être égoïste.

Malgré ce qu’on peut te laisser penser, malgré ce que la société peut te laisser croire, NON ! Tu as le droit de penser à toi, tu as le droit de te faire passer avant.

Tu es responsable de ton propre bonheur alors n’attends pas que quelqu’un d’autre te fasse passer avant, c’est à toi de le faire !

Je sais que le jour où j’ai annoncé que je partais pour une durée indéterminée, j’ai fait du mal à mes proches. Je sais que je leur manque et ils me manquent aussi. Mais je sais que j’ai bien fait de m’écouter et de vivre pour moi !

Parce que finalement c’est ça la vie avant tout, vivre pour soi et pour ne pas avoir de regret !

Rêve ou réalité ?

On dit que pour passer du rêve à la réalité, il n’y a qu’un pas, c’est vrai !

Parfois, notre rêve paraît si loin de la réalité, si difficile à réaliser. Il y a tellement de si et de mais… Mais toutes ces barrières ne sont pas si difficiles à exploser.

Je n’avais jamais envisagé de partir avant d’avoir une situation financière stable. Ce n’était finalement pas un obstacle bien difficile à surmonter que de partir avant que ma situation soit stable. Je ne l’avais simplement pas envisagé.

Et qui dit que les deux sont incompatibles ? 😉

Souvent on se dit : je le ferais quand j’aurais plus de temps, plus d’argent, quand j’aurais acheté ma maison…

Mais qu’est-ce qui se passerait concrètement si je le faisais maintenant ?

Mon tour du monde : Conclusion

J’ai décidé d’écrire cet article pour te montrer que justement du rêve à la réalité, il n’y a qu’un pas ou plutôt qu’une décision. C’est un OUI !Tu veux réaliser tes rêves ? Choisis le, choisis toi ! Un point c’est tout.

J’ai choisi de partir en tour du monde, le plus grand rêve de ma vie et ce fut la plus belle décision de toute ma vie ! Et toi, qu’attends-tu pour réaliser tes rêves ?

Comments

  • Alexia
    5 septembre 2022

    Je suis pleine d’admiration! Bravo d’avoir pris le risque de vivre tes rêves! Merci pour ce témoignage tellement inspirant!

    reply

Poster un commentaire