Top
Savoir dire non n'est pas toujours facile

Savoir dire non : comment apprendre à poser ses limites ?

La plupart des gens pensent que dire non, c’est mal, que c’est renvoyé une mauvaise image de soi. Dans notre société, oser dire non, c’est faire preuve d’égoïsme. Pourtant savoir dire non et poser ses limites est l’une des choses les plus importantes.

Comment savoir dire non

Savoir dire non : en quoi est-ce important ?

Apprendre à dire non, te permet avant tout, de respecter tes envies et tes besoins. C’est ce qui va te permettre de te replacer au centre de ta vie. En bref, savoir dire non aux autres, c’est apprendre à se dire oui à soi-même.
Je pense que tu l’as remarqué mais les enfants traversent toujours une période pendant laquelle ils n’ont que le NON à la bouche. Non, non et NON !
Pourquoi ? Tous simplement car cette opposition est leur moyen pour eux de s’affirmer, d’exister en tant que personne, en tant qu’individus propre.
Le NON est un outil d’affirmation de soi. Il permet de ne pas s’effacer par rapport aux autres, de se faire respecter et de ne pas se laisser envahir.
Le but n’est bien sûr pas de dire non à tout, de devenir égoïste ou profondément individualiste ou de ne jamais penser aux autres, mais bien d’apprendre à être attentif à tes besoins.
Sans cette attention particulière envers tes propres envies et tes besoins, tu ne peux pas être pleinement aligné à qui tu es vraiment. Forcément cela te conduit non seulement à un désalignement, mais cela peut aller beaucoup loin… Pour te donner un exemple flagrant, au travail, l’incapacité à dire non conduit souvent au burn-out.
Mais savoir dire non demande un vrai travail.

Savoir dire non : comment faire ?

Parfois, il peut être compliqué de savoir dire non, que ce soit par peur de décevoir, de vexer, d’être rejeté ou de ne pas plaire, d’être vu comme quelqu’un d’égoïste ou par culpabilité également. Mais on l’a vu pourtant, savoir dire non est ESSENTIEL et c’est pour cela que nous allons voir comment.
Savoir dire non commence avant tout par le fait de se rendre compte que les gens ne vont pas cesser de t’aimer et que dire non ne va t’excuse de la société. Au contraire, plus tu sauras faire respecter tes besoins, plus tu seras entendu.

Améliorer ton estime de soi

Eh oui, tout commence par là ! Savoir dire non, c’est apprendre à se faire respecter mais comment veux-tu réussir à faire cela si tu ne te respectes pas toi-même ? Ou plutôt, si tu ne penses pas mériter d’être respecté ?
L’estime de soi, c’est la valeur que tu t’attribues, c’est ton jugement par rapport à la personne que tu es.
Quelqu’un qui a une bonne estime de soi pourrait par exemple dire « je suis quelqu’un de bien ».
En revanche, quelqu’un qui a une mauvaise estime de soi pourrait se dire « je ne mérite pas d’être respecté parce que je ne suis pas une bonne personne, parce que je ne suis moins bien que les autres ».
Alors si tu veux apprendre à dire non, commence par améliorer ton estime de soi. Et pour cela, tu peux notamment lister toutes tes forces (tu peux aussi demander à tes proches de faire une liste) ou te féliciter pour tous tes petites (ou gros) succès.

Accepter de ne pas être le sauveur

Non, tu ne peux pas sauver tout le monde ni toutes les situations. Tu es peut-être celle ou celui sur qui tout le monde compte pour régler le problème, vers qui on se tourne quand ça ne va pas mais ce n’est pas une raison pour t’oublier toi.
Dans une relation équilibrée, il n’y a ni sauveur ni victime. A toi d’accepter et de faire accepter que tu n’es pas et ne dois pas être le sauveur.

Reprendre le contrôle

Reprendre le contrôle sur ta vie, tes envies et tes besoins mais aussi sur tes choix. Parfois, on a le sentiment que la seule option qui s’offre à nous et de dire oui et d’accepter. Mais c’est FAUX !
Dis toi bien que tu as le choix et tu as toujours le choix. La question est : pourquoi as-tu le sentiment de ne pas avoir le choix ?
Bien souvent, il vient d’une peur qu’il suffit d’affronter.

Prendre du recul sur la situation

Quelles seraient exactement les conséquences de ton non ? Bien souvent, on n’ose pas dire non mais finalement quand on pèse le pour et le contre, quand on réfléchit aux conséquences concrètes, on se rend vite compte qu’un non ne pose pas de réel problème. Si ce n’est la culpabilité et dans ce cas, c’est plutôt ce point là qu’il faut travailler.
Ne t’inquiéte pas, si tu n’aides pas cette personne, elle pourra quand même s’en sortir. Sa vie ne dépend pas de ton aide. Et au pire, tu peux toujours proposer une alternative !

Arrêter de se justifier

Pour dire non, c’est toujours bien de savoir y mettre les formes mais cela ne veut pas dire passer ton temps à te justifier. Tu n’as pas à te justifier ! Tu n’as pas à dire non seulement quand tu as un autre impératif, tu peux aussi dire non, simplement parce que tu n’en as pas envie.
Vouloir se justifier à tout prix est le meilleur moyen pour donner l’opportunité au demandeur de te convaincre…

Savoir dire non : pour conclure

De par note éducation, notre passé ou nos expériences, savoir dire non peut se révéler être un vrai challenge. Cela commence avant tout par changer de vision sur le fait de dire non et comprendre l’enjeu qui se cache derrière ça : savoir dire non, c’est vivre une vie plus alignée.
Une fois ce travail effectué, pas de panique, être à l’aise avec le non peut prendre du temps ! N’hésite pas à commencer par de petits non pour apprendre à t’affirmer petit à petit ! 😉

Poster un commentaire